Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2018

Chantier participatif dimanche 2 décembre à Tramolé (38) : fin d'une ouverture dans un mur en pisé fragile et béton d'argile

Au programme de ce chantier participatif : fin d'une ouverture avec "petit" souci dans un mur en pisé et béton de terre coulée pour boucher une ancienne ouverture. 

Voici notre ouverture qui a connu un souci avec le jambage de gauche.  L'objectif de l'atelier sera donc de le renforcer. Sur le jambage de droite : nous appliquerons un enduit terre sur le pisé et un enduit à la chaux sur le soubassement en pierre. 

pisé, mortier terre, chantier participatif, chantiers participatifs, ouverture, pisé, Formaterre

Par ailleurs, si nous sommes assez nombreux, nous nous occuperons de continuer à couler un béton de terre stabilisée à la chaux. Voici ce qui a été fait avec la terre provenant de l'ouverture du mur en pisé.

pisé, mortier terre, chantier participatif, chantiers participatifs, ouverture, pisé, Formaterre

Déroulement du chantier

 

  • 9h accueil-présentation-attentes
  • 9h 30 : point technique sur le béton de terre et l'ouverture dans un mur en pisé
  • 10h 30 : Préparation du chantier, objectifs à atteindre.
  • 12h 30 : Repas offert par Clémence et Pierre bilan de la matinée et point bibliographique au dessert.
  • 14h/17h : Suite du chantier
  • 17h/ 18 h : Nettoyage - bilan

 

Prérequis : aucun. tous(tes) les débutants(tes) sont accepté(e)s

Matériel requis : chaussures de chantier, gants (type gant de vaisselle épais. Les bleus sont très bien sinon j’en aurai, lunettes de protection. 

 

Pour vous inscrire à ce chantier, il suffit d'envoyer un mail à formaterre@yahoo.fr

Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires. 

 

@ très bientôt, 

 

 

14/11/2018

Que de belles aventures éconologiques : voici la carte de "quelques" chantiers encadrés par Formaterre

Cliquez sur une épingle pour visualiser une photo ou un film du chantier. 

Pour avoir l'intégralité du chantier, n'hésitez pas à vous promener dans la catégorie "chantiers réalisés"

Joyeux parcours !

Voir la carte en plein écran

10/11/2018

Chantier réalisé en TCEP : mortier en Terre - Crottin - Eau de Pluie pour une bâtisse en Pisé à Essertines en Donzy

Voici donc un mortier ultra éconologique qui a un coût de 0 € et qui demande beaucoup moins de temps de préparation que l'on pourrait croire. 

L'objectif était de trouver une formulation de mortier en utiliser uniquement des ressources locales. 

Pour le liant : nous avons trouvé l'argile comprise dans la terre. 

Pour les agrégats : nous avons trouvé les minéraux dans la terre qui ne sont pas des plaquettes d'argile et au lieu de compléter avec du sable, nous avons choisi d'utiliser de la fibre déjà broyée... du crottin. 

Pour mélanger et diluer tout cela rien de tel qu'un peu d'eau de pluie. Voici une petite vidéo qui illustre ce que nous avons fait. Une photo du mur enduit sera ajoutée ultérieurement. 

 

 

05/11/2018

Et pisé vous le héros de votre réno...

Voici un petit test concernant le pisé. Pour commencer, cliquez sur le bouton "Je commence".

A la dernière question cliquez sur "Submit"  

 

30/10/2018

Troc réalisé : agencement de cuisine contre boitier Nikon à Achères. (78)

L'aventure, chez Anne-Françoise, une amie depuis ... quelques décennies m'a plu dès le départ. Il s'agissait de l'accompagner à agencer sa cuisine en échange de quoi elle me proposait un boitier Nikon dont elle n'allait plus se servir. 

C'est ainsi que j'ai découvert la cloison sèche en plaques de plâtre. Il s'agit d'une technique "ancienne" du placo puisque la cloison est composée de 2 plaques de BA13 (plaque de plâtre) qui comprennent une structure alvéolée en carton. Il n'y a donc aucun montant en métal. Sauf les angles qui comprennent des cornières métalliques. Par contre, je me demande quel était le poids et les dimensions d'une telle cloison. En effet, rien que les petits morceaux que l'on a ôtés de l'ouverture étaient déjà sympathiques à porter. 

Voici donc, en quelques secondes, une synthèse de cette aventure et en quelques minutes une recette de cuisine mexicaine : "les chilaquiles"

 

29/10/2018

Chantier réalisé : Béton de terre...du jardin et isolation en fibre de bois

Voici un petit film qui résume nos deux journées à trois. 

Annick et Bertrand avait quasiment terminé l'ouverture prévue en accompagnement. Nous avons donc consacré la première journée à consolider cette dernière, élaborer un béton de terre (des échantillons avaient été effectués pour déterminer la proportion de terre et de sable lors du chantier précédent) puis préparer un chantier non prévu : l'isolation par l'intérieur en fibre de bois. 

Voici une petite synthèse de quelques minutes...

 

Lire la suite

25/10/2018

Atelier participatif ultra-éconologique le 2 novembre : Mortier élaboré avec la terre locale et le crottin des chevaux de la voisine pour un mur en pisé

C'est avec un très grand plaisir que j'animerai cet atelier ultra-éconologique chez Noémie et Rémy à Essertine en Donzy dans la Loire le 2 novembre de 13h à 18h. Pour vous inscrire, il suffit de m'envoyer un mail
Vous n'aurez besoin que de curiosité ... et d'une paire de gants pour participer à cet atelier. 

Je qualifie cet atelier d'ultra-éconologique car nous utilisons uniquement des matériaux locaux pour composer le mortier. Il s'agit d'un mortier comprenant de la terre et des fibres, donc pas de sable. En soi, cela n'est pas aussi exceptionnel que cela. Les Japonais sont des maîtres en la matière (il y a peu de sable sur leur île très peuplée...) et arrivent même à élaborer des enduits terre fibrés que l'on pourrait penser qu'il s'agit d'un marbre.

Dans notre cas, la terre provient du jardin (de la maison plus précisément) . Pour les fibres, nous utiliserons du crottin offert gracieusement par la voisine qui a plusieurs chevaux et l'eau sera puisée au puits (on trichera un peu en utilisant une pompe électrique). 

Avec Rémy, nous avons déjà fait des tests : échantillons de mortier et adobes (briques de terre crue). Cela nous a convaincu d'aller plus loin. 

Voici d'ailleurs les murs déjà enduits avec le crottin-terre.

crottin-terre chantier participatif, chantiers participatifs, ouverture, pisé, Formaterrecrottin-terre chantier participatif, chantiers participatifs, ouverture, pisé, Formaterre

 

 

chantier réalisé : Quand dalle chaux-liège rencontre chape chaux-sable dans une bâtisse en pisé

Le record de la dalle chaux-liège étant détenu par Olivier et Adeline, l'objectif suivant était de "couler" la chape chaux-sable sur le sol chauffant (chantier également participatif encadré par Bruno Rollet).

Olivier ayant fini les cloisons périphériques, il manquait un "peu" de chaux-liège qui nous a occupé... toute la matinée. Dès lors, le chantier prévu initialement en 2 jours puis raccourci en 1,5 jour, avait principalement des  objectifs de formation. En un après-midi, même allongé... nous n'allons pas finir la chape de 55 m2 et compléter de manière précise la dalle chaux - liège. 

Voici donc en 2 minutes, une synthèse de notre journée. Dans la suite de l'article vous trouverez d'autres vidéos et photos qui détaillent certains points techniques. En particulier une petite vidéo qui teste empiriquement l'arrachement d'un échantillon de lisse basse sur la dalle chaux-liège. Encore merci à Olivier pour ce test que je souhaitais mettre en place depuis un moment... 

Lire la suite

20/10/2018

Formation gratuite sur "les herbes folles"... des herbes éconologiques (MOOC de Paris - Sud)

Depuis que j'ai appris, entre autres, que la "mauvaise herbe" appelée pourpier se mange en salade, qu'il s'agit d'un excellent anti-oxydant et que le goût et la texture m'ont plu, je ne me suis dit que c'était l'occasion d'ouvrir la porte du pays "des herbes folles". Quelle plante ultra "éconologique" !

Il est rare que je m'occupe de la terre arable, la terre qui est davantage noire et qui permet de nous nourrir. En effet, pour mettre en oeuvre des enduits ou du pisé, il faut enlever cette terre arable et arriver à une terre davantage minérale et comprenant nos fameuses plaquettes d'argile. 

Mais grâce à Sabine et Didier, rencontré lors d'un chantier participatif, j'ai appris l'existence d'un MOOC organisé par Paris Sud sur les "herbes folles", appelées communément "les mauvaises herbes". Cette formation de 5 semaines demande une implication de 2h par semaine pour comprendre un peu mieux lesdites "mauvaises herbes". 

Si vous le souhaitez, vous pouvez encore inscrire

Capture d’écran 3.jpg

03/10/2018

Chantier réalisé : lancement de chantier Patrimoine à Décines-Charpieu

Il n'est pas toujours facile de refaire sa façade. Quelqu'en soit les raisons : disponibilité, ampleur du chantier, finances...

Mais il y a toujours une solution.

En voici un exemple.

L'objectif est donc de refaire les 2 premiers mètres qui sont les plus importants en terme de perspirance et surtout de gestion des remontées capillaires. 

Voici les matériaux que nous avons utilisés : de la terre de Commelle stabilisée à la chaux et de la terre cuisse cassée (vieilles tuiles)

patrimoine, chantier participatif, chantiers participatifs, pisé, Formaterre

Mais auparavant...

Lire la suite