Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2016

Chantier réalisé : Ouverture de 3,5 mètres dans un mur en pisé à St Hilaire du rosier (Isère)

Le mur en pisé n'était pas porteur, du moins il ne portait que le plancher. L'objectif était donc de reporter les charges du plancher du dessus sur 2 gros linteaux en chêne de 25 x 30 x 495 cm. 
Deux belles poutres d'environ 300 kg chacune.

J'en profite pour féliciter le scieur de Chatte qui a réalisé un superbe travail. En effet, les poutres étaient d'une très grande régularité sans avoir été ni dégauchies, ni rabotées. 

Voici les 2 poutres posées sur les jambages que nous avons renforcés. 

 

Cliquez sur "lire la suite" pour voir comment nous nous sommes organisés.


Dans un premier temps, il a fallu faire un appui pour prolonger le jambage de gauche (en entrant). Une fois réalisé, nous avons agrandi ce jambage avec des briques de terre cuite. 

Puis le réglage minutieux des plateformes (surfaces d'appui du linteau sur le mur) a été nécessaire. Nous disposons de plusieurs élingues. Une astuce de Michel (le père de Cyril) a été nécessaire pour atteindre la bonne hauteur. 

 

A l'aide de 2 petits treuils attachés à l'entrai de la charpente,
nous avons levé nos 600 kg de chêne (300 kg par poutre). 

 

Une fois nos deux poutres en place, nous avons procédé au calage de chaque solive sur les linteaux.

pisé, chantier participatif, Formaterre, ouverture

 

Cyril avait déjà prélevé et tamisé de la terre. 
Nous avons donc procédé au test de la terre. 

pisé, chantier participatif, façade, terre, ouverture 

Le mélange gagnant parmi les 3 est le 1 T / 2 S. En effet, il ne fissure "presque pas".
Il faudra donc effectuer des tests complémentaires avec le rapport :
1 volume de terre - 2,5  volumes de sable. 

En attendant, nous continuons avec nos ouvertures. 
Michel cure le jambage. 

pisé, chantier participatif, façade, terre, ouverture

 

La première grande ouverture étant effectuée, nous persévérons avec la petite qui est en galet et en tuffeau.

Le mur est très composite, constitué de galets hourdés à la terre et de tuffeau. 

 

Nous avons enlevé délicatement les galets pour retrouver un arc, puis travaillé nos plateformes
pour poser notre premier linteau en chêne.  

pisé, chantier participatif, façade, terre, ouverture

 

Nous rebouchons la béance à l'aide d'un mortier de chaux,
en prenant soin d'avoir protégé auparavant notre linteau en chêne. 

pisé, chantier participatif, façade, terre, ouverture

 

Nous continuons de l'autre côté qui nous réserve quelques surprises. 

pisé, chantier participatif, façade, terre, ouverture

 

Cyril est maintenant opérationnel pour terminer son ouverture en complète autonomie.
Il peut bien sûr me joindre à tout moment pour obtenir des informations complémenteire. 

 

Un grand merci et un énorme bravo pour le travail effectué. 

 

@u grand plaisir de revenir parmi vous pour admirer le travail effectué. 

 

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.