Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2014

Chantier record réalisé : ouverture de 3 m dans un mur en pisé à Eyzin-Pinet (Isère)

Il est possible (avec modération tout de même) de procéder à une ouverture de 3 m dans un mur en pisé tout en utilisant des linteaux en bois. Ceci étant, je n'irai pas au dessus. Une ouverture de 3 mètres étant déjà conséquente et des linteaux de 4 m en bois "noble" me semblent constituer une limite à ne pas trop dépasser. Les assurances vont d'ailleurs généralement jusqu'à 5 m (ensuite ils imposent du lamellé-collé)

Hugo, Emma et toute leur tribu avait préparé le chantier avec beaucoup de minutie.

Voici la situation de base :

DSC_2538.jpgDSC_2540.jpg

On peut apercevoir les beaux linteaux en châtaignier d'environ 320 kg chacun !!!

 

 

Cliquez sur "lire la suite" pour voir la suite de cette aventure.


Quant à l'échafaudage, il a choisi d'acheter des tubes en acier de 2,5 mm d'épais et un système de fixations "layher" :

DSC_2542.jpg

Avantage : coût très faible (l'achat revient à environ deux mois de location), stabilité importante

Désavantage : lourd et temps de montage important (tolérance faible).

 

1. Les échantillons de terre

Nous commençons par faire les échantillons de terre pour déterminer quantité de terre / sable. Voici Hugo en pleine action :

DSC_2544.jpg

2. L'implantation :

Voici notre implantation générale. Il va falloir la préciser et enlever la chaux pour faciliter le tri
lors de la récupération de la terre

DSC_2540.jpg

3. Mise en sécurité et préparation du premier linteau

Etant donné la large ouverture, j'ai préféré que l'on étaye avec des IPN. Ainsi caler de chaque côté, nous préparons le logement pour notre premier linteau :

DSC_2551.jpg

On peut observer le trou en arc de cercle pour passer les seaux

 

4. La pose du premier linteau

Emma, à l'aide d'une petite ponceuse préparer nos deux belles "allumettes" :

DSC_2553.jpg

Petit calcul pour déterminer le poids de chaque "allumette en châtaignier" :

4 (longeur) x 0,37 (hauteur) x 0,27 (largeur) x 800 (masse volumique) = 320 kg !!!

Mais il n'y a pas de soucis avec de belles sangles et quelques bras :

DSC_2559.jpg

La voici posée au pied du mur :

DSC_2563.jpg

 

Nous installons nos treuils, ça monte tout seul :

DSC_2569.jpg

Les appuis étant préparés, il n' "y a qu'à" poser le linteaux :

DSC_2571.jpgDSC_2573.jpg

Et zou, Le premier linteau est posé. Ça semble si facile en photos ;-))

DSC_2576.jpg

5. La pose du deuxième linteau

On procède de la même manière de l'autre côté. Hugo en pleine action :

DSC_2578.jpg

On peut observer les cales qui parfois dépassent un peu trop...

6. L'ouverture et le test de solidité

Une fois gérés, nous pouvons procéder à l'ouverture. Je propose d'observer la résistance de notre pisé disposé en arc. Je pense que ce pisé est très résistant car sa granulométrie est très variée.

A l'aide de nos burineurs, nous commençons donc l'ouverture.
avec 60 cm d'épaisseur, pas de surprise, ça tient toujours : 

 

DSC_2581.jpg

Avec 30 cm + 60 kg dessus, ça commence à devenir intéressant :

DSC_2586.jpg

Avec une vingtaine de centimètres, ça tient encore mais on a fragilisé un flanc :

DSC_2588.jpg

A moins de 15 cm, notre belle arche s'écroule :

 

 

Il ne reste plus qu'à caler les linteaux et à terminer d'enlever le pisé. :

DSC_2605.jpg

DSC_2603.jpg

 

Encore un grand bravo à tous,

Sans oublier l'intendance et la petite poire pour ne pas avoir de pépins sur le chantier :-)

 

 

 

Le concept de Formaterre

 Capture d’écran 2013-08-20 à 23.50.33.png

 

Commentaires

Là, je suis impressionnée....!
Wouahou!

Écrit par : Cécile Chaudun | 26/03/2014

Répondre à ce commentaire

Chouette récit

Bien détaillé et portant l'eclairage sur des points auxquels on a on moins l'habitude de s'attarder (resistance de l'arche, consolidation avec les ipn, echaffaudage)

C'est bien, c'est bien

Écrit par : Olivier | 28/03/2014

Répondre à ce commentaire

Pareil, très impressionnant, même avec un oeil d'architecte.

Écrit par : devis architecte | 30/03/2014

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour vos commentaires. Ça fait toujours très plaisir.

Thierry

Écrit par : Thierry Baruch | 05/04/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.