Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2015

Construire son Poêle de masse avec le roi David d'Oxalis

Encore une formation éconologique comme je les aime bien. Avec autant de sérieux que de convivialité, le duo de choc a encore frappé. David pour les compétences thermiques et Samuel pour la partie culinaire ont fait vibrer les 6 stagiaires qui venaient des 4 coins de la France. Nous avons construit un poêle de masse en 2 jours.

Voici le poêle de David, pour donner une idée du produit fini :

DSC_2192.JPG

Oxalis organise un stage de ce type chaque mois. Voici la suite de notre aventure....


Dans un premier temps, une partie théorique s'impose. Il ne fait pas très chaud dans la pièce, ce qui est un comble lorsque l'on est assis à côté d'un poêle de masse ;-) mais logique lorsque ce dernier est éteint et que nous sommes en Savoie au mois de mars.

Heureusement, arrive l'heure de la fournée du pain. David va donc mettre en chauffe le poêle.

DSC_2069.JPG

 

Quelques minutes plus tard.

DSC_2075.JPG

Très rapidement, des degrés se propagent dans la pièce. 

Lorsque les flammes se sont calmées, nous pouvons enfourner le pain. Le foyer a été prévu à cet effet et les plaques glissent avec facilité dans le four-foyer.
Autant joindre l'utile à l'agréable...

DSC_2083.JPG

 

Pendant que le pain cuit, nous allons commencer la construction de notre poêle de masse.
C'est l'élaboration d'une barbotine de terre qui lance le projet. Avec 2 sacs, nous disposons de suffisamment de matière pour sceller l'intégralité du four. Nous n'en préparerons qu'un seau pour les premiers rangs, les autres seront posées à sec.
Au cours du stage, nous utiliserons uniquement des briques réfractaires, déjà coupées
(à part à 2 reprises où nous avons utiliser une scie à eau).

Voici donc la préparation de la barbotine de terre, un vrai velouté extra-fin.

DSC_2090.JPG

 

David donne tout, vraiment tout !!!
De telle manière que nous disposons d'outils professionnels pour mettre à bien notre projet.

  1. Le support de formation pour donner du sens à ce que l'on va faire.
  2. Un outil pour calculer ses besoins thermiques.David propose 3 modèles de poêle.
  3. Les plans détaillés en 3D avec un système de calques afin de visualiser à chaque étage le calepinage des briques. Il y a donc 3 plans détaillés.
  4. Une carte de France des auto-constructeurs qui ont réalisé leur poêle suite à la formation.
  5. David a un stock suffisant et propose à un prix très compétitif les accessoires tels que la porte, le cendrier...

En plus, suite au stage, il répond aux questions des auto-constructeur en action...

Justement, passons à l'action avec la construction du petit modèle (le 33 cm).

Nous disposons d'un ordi à côté de nous, ouvrons sketchup et activons le calque 1 et voici le résultat en 3D.

DSC_2093.JPG

 

En toute logique, nous continuons avec le 2ème rang.
Nous devons obtenir ceci :
(en jaune, les briques à ne pas sceller afin de pouvoir les enlever et nettoyer le poêle )

Capture d’écran 2015-04-12 à 11.03.21.png

et nous obtenons cela. Pas mal, non ?

DSC_2096.JPG

 

Nous continuons ainsi. Pour fermer notre corps de chauffe, l'astuce des linteaux "déjà cassés".

DSC_2109.JPG

 

Une petite pause s'impose.
Admirons le travail remarquable de Samuel qui nous a préparé des pâtes fraîches.

DSC_2110.JPG

 

De son côté David, nous présentent les différents fours de son cru.

DSC_2112.JPG

Et ça chauffe !!!

DSC_2143.JPG

ou encore

DSC_2151.JPG

 

Nous reprenons ensuite notre corps de chauffe du poêle de masse

DSC_2152.JPG

 

Note : pour aller plus vite, nous n'avons maçonné que les 5 premiers rangs,
les autres briques ont  été uniquement posées.

Une fois le corps de chauffe terminé, nous continuons avec l'enveloppe également en brique réfractaire  (possibilité de la faire en terre crue ou en BTC).

Nous avançons et en sommes à la pause du cadre de la porte.

DSC_2161.JPG

 

L'enveloppe se termine par des linteaux qui sont isolés.

DSC_2172.JPG

 

Puis recouvert de torchis

DSC_2174.JPG

 

Bien que les briques ne soient pas toutes scellées, et de loin...

Nous essayons un premier feu (à ne pas faire normalement... pauvre torchis qui va sécher très très vite)

DSC_2189.JPG

 

A notre grande surprise, aucune fumée ne sortait par les briques non scellées !!!

Encore un grand merci à Oxalis et à tous les participants pour cet échange aussi chaleureux que convivial !

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.