Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2015

Voyage au centre du Paligloo

Attention, à l’heure actuelle, le Paligloo détient la médaille d’or du bâtiment éconologique en auto-construction !!!
 Je me devais donc faire un voyage pour rencontrer son concepteur ainsi qu’une partie de la tribu des Paligloos (et des paliglootiers et paliglootières !). Voici donc une petite synthèse de mon voyage de 2 jours. Arrivé à 19h30 à la gare du Mans, je suis chaleureusement accueilli par Romuald. Quelques instants plus tard, nous sommes chez Denis et Stéphanie qui nous accueillent avec le sourire. Très rapidement, Denis nous propose de visiter son dernier bébé en construction.

DSC_2117.JPG




Voici Denis Lefranc, concepteur du Paligloo, et sa dernière ossature de Paligloo entièrement réalisée avec de la palette.

C’est en regardant un ballon de football que Denis Lefranc a inventé cette structure éconologique composée de palettes et isolée par l’extérieur en botte de paille. Construit en matériaux écologiques recyclés, le coût peut atteindre la somme exorbitante de 3 000 € de matériaux pour 70 m2. (chiffre à revoir pour être en RT 2012. Mais bon, quand on part de 43 € le m2 !!!)


Très curieux de nature, Romuald est éco-constructeur et spécialiste en réhabilitation de moulins. Il s’est également passionné pour le paligloo. Il est un personnage clé dans le développement de cette structure. C’est lui qui m’a fait visiter plusieurs chantiers et présenter de passionnants autoconstructeurs de Paligloo.

Je suis impressionné par cette forme, le faible coût qu’elle engendre et le peu de temps qu’elle demande. Environ 6 jours pour l’équivalent dans une bâtisse « conventionnelle » des fondations et de l’ossature !
La version « luxe » consisterait à utiliser du mélèze ou du douglas à la place du bois de palette. Dans ce cas, il y aurait un surcoût d’environ 500 €.

Pendant un repas rabelaisien, nous échangeons nos idées sur le développement et les utilisations possibles de cette technique ultra- éconologique.

Personnellement, j’y vois les énormes avantages suivants :
    •    Construire en 2 mois pour un très faible coût une annexe écologique qui permettra d’être hors d’eau, hors d’air, hors poussière…
    •    Eviter d’avoir 2 loyers à payer.
    •    Se former sur un petit bâtiment à toutes les étapes, ou presque, d’une réhabilitation lourde (dalle, chape isolante, isolation, gestion des réseaux, confort thermique, enduit terre/chaux…)
    •    Disposer d’un bâtiment pour accueillir la famille, les amis ou bien l’utiliser comme ressource financière (dans ce cas, anticiper l’agencement et les réseaux afin de respecter l’ensemble des normes en vigueur)
    •    Et surtout limiter le divorce chez les écoconstructeurs ! Et oui, la construction complète ou la réhabilitation lourde d’une maison constitue une grande aventure extrêmement anxiogène…


Il est 11h. Nous sommes jeudi 16 avril. Nous arrivons Bruno BRIFFAUT, un auto-constructeur-paysan-bio extrêmement dynamique. Voici son Paligloo presque fini. Impressionnant, non ?

DSC_2148.JPG


L'après-midi, nous allons chez Fida, formatrice en permaculture. Voici l'une de ses créations

DSC_2168.JPG


Fida, fabrique également du mobilier avec des palettes

 

DSC_2165.JPG

DSC_2167.JPGDSC_2166.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Paligloos sont bien avancés. Il leur reste surtout la toiture à poser

DSC_2170.JPGDSC_2184.JPG

 

 

 

 

 

 

Pour cela, ils utilisent les châtaigniers de leur forêt pour fabriquer des bardeaux (tavaillons). Très économique mais un sacré travail. Pour cela, ils ont besoin d’environ 22 000 bardeaux. Avec une buche, on peut en débiter une petite vingtaine. Il leur faudra donc environ 1100 bûches !!!
Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Le projet avance, le résultat sera magnifique et à mon sens beaucoup plus pérenne que le bois de palette.

DSC_2189.JPGDSC_2188.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Malgré tout le travail qu'il reste à accomplir, une invitation au repos nous fait signe

DSC_2186.JPG

 

Le soir, nous sommes accueillis par Chantal. La « maman Paligloo » pour l’ensemble de la tribu.

La voici avec super Romuald et son breuvage magique ;-)

DSC_2107.JPG

Très dynamique et pétillante, elle nous a préparé un tajine succulent aux dattes, sans oublier son crumble à la rhubarbe. D’ailleurs ses compétences culinaires semblent être reconnues dans toute la région.
Ce voyage devient de plus en plus nourrissant ;-) (Gr, j'ai oublié de prendre une photo. Sûrement absorbé de vivre le moment au présent...)

C'est donc avec un apéritif maison et un tajine aux mille épices que Romuald a failli tomber dans les bras de Morphée. Il a fallu le ramasser et le relever à coup de projets Paligloo ;-)

J'essaye de le réveiller en lui proposant de constituer une basse de données qui s’intitulerait « Paligloo 20/20 » (on ne se refait pas après 30 auprès de notre chère Education Nationale…). Une nocturne conceptuelle sur le Paligoo s’ensuit. Cette base de données serait sur Internet et accessible gratuitement au plus grand nombre.

Voici pour l’instant l’arborescence de cette base.

Capture d’écran 2015-04-19 à 00.08.17.png

Il est 2 h du mat, un peu de situation allongée nous ferait le plus grand bien... sauf pour "maman paligloo" qui souhaitait prendre un bain de lune avec son chien. ;-)

Le lendemain matin, à 8h, Chantal a installé une brioche sur une table ainsi qu'un un petit déjeuner très alléchant. Et l’aventure continue chez Alain et Sylvie PENLOUP, également auto-constructeurs de Paligloo. Des maraîchers hors pair, cultivant à 2 plus de 6 hectares en bio depuis 12 ans. Ils souhaitent diversifier leur activité et développer de l’accueil. Voici leur projet en quelques chiffres :
    • 5 Paligloos et un patio constituant une marguerite (les paligloo étant les pétales et le patio le centre de la fleur)
    •    Superficie totale des 5 Paligloos et du patio : 220 m2
    •    Objectif : autonomie complète comprenant une éolienne nouvelle génération développant 5 kw minimum, des panneaux photovoltaïques motorisés pour suivre le soleil, une phytoépuration.
    •    Budget : 116 000 €

Voici une photo qui illustre leur projet

DSC_2110.JPG

Encore des personnes passionnées et donc passionnantes. Malheureusement le temps passe et je dois reprendre mon train mais ce n’est qu’un premier voyage au centre des paligloo et je sens des « formations-paligloos » à organiser.



Quelques chiffres donnant un calcul très approximatif pour un paligloo d’environ 22 m2

  • Nombre de participants requis : 4 à 6 personnes.
  • Mode opératoire et temps de réalisations (sous conditions d'avoir tout le matériel à disposition):
  • Réalisation des hexagones : 5 jours
  • Mise en place et remplissage des fondations pneus : 1 jour.
  • (le terrassement de la surface recevant le paligloo devra bien sûr être réalisé en amont ainsi que les passages des réseaux)
  • Assemblage/Elévation ossature : 1 jour.
  • Pose de la charpente et précadre : 1 jour.
  • Pose du grillage intérieur : 3 jours.
  • Remplissage de l'ossature en paille : 1 jour.
  • Pose des bottes de paille : 3 jours.
  • Pose de l'enduit de corps : 6 jours.
  • Exemple de pose de la couverture : en bac acier (le plus rapide) : 3 jours (pare pluie, bac acier, arétiers)
  • Enduits de finition int : 2 jours.

                   = 26 jours pleins.

Ne sont pas inclus les temps de réalisation ni le matériel concernant les planchers, les passages techniques (eau/élec), les cloisonnements s'il y a lieu, de la pose des menuiseries, les évacuations, récupérations et canalisations d'eau de pluie.

Concernant le matériel, il est à définir en fonction de la taille du Paligloo à réaliser. On peut partir sur la base suivante d'un paligloo de 20m² :

 

  • 170 bottes de paille
  • Visserie
  • assemblage des hexagones 100 m2 grillage 
  • 1 paquet de pointes
  • 2 sacs de chaux                                                                                                                          
  • 700 kg de sable fin blanc pour la finition intérieure                                                                      
  • 1 tonne de gravillons                                                                                                                                
  • 3 tonnes de sable         
  • 6 à 8 tonnes d'argile
  • 2 fenêtres et 1 porte-fenêtre
  • 1 rouleau pare-pluie toiture
  • 40 plaques de bac acier de 2m x 0.90 (avec vis et couvres joints)           
  • 50 ml de chevrons              


Budget estimatif du matériel nécessaire ne pouvant être récupéré : 3000 Euros.
Les matériaux principaux palettes, pneus et argile étant récupérables.


Et pour finir, un article paru dans "la maison écologique" et dans la presse locale (Maine Libre)

article LME.pdf

article Paligloo Maine Libre 16 02 2013.pdf

Et si vous souhaitez en savoir encore plus, je vous invite à visite le site du Paligloo

Commentaires

Merci pour ce sympathique reportage "au Pays des "Paliglootiers" ... tu reviens quand tu veux :-)

Écrit par : DOUILLET Chantal | 19/04/2015

Répondre à ce commentaire

Le plaisir est vraiment partagé. Je reviendrai sûrement. Ce voyage a été tellement nourrissant... ;-)

Encore un grand merci pour tout

Thierry

Écrit par : Thierry Baruch | 20/04/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.