Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2014

Chantier réalisé à Chassins dans l'Ain : ouverture dans un mur en pisé

Accueilli par une magnifique bergère allemande et dans un cadre très calme, c'est avec Camille et Christophe que nous avons réalisé cette ouverture dans un mur en pisé :

DSC_1247.jpg

Lire la suite

18/06/2014

chantier réalisé : Enduit terre-paille-chaux-sable lissé sur mur en pisé (Quincié)

Yannick et Emilie ont choisi le Beaujolais et élu cette belle bâtisse comme future demeure

DSC_1132.jpg

Il y aura du décroutage de ciment à faire. En attendant, nous nous sommes occupés des enduits intérieurs. La contrainte était intéressante : appliquer un 3 en 1. C'est à dire qu'à la place du traditionnel 3 couches : gobeti - corps d'enduit et enduit de finition, nous avons appliqué un enduit composé de Terre- Paille- Chaux et Sable.

De plus, Yannick et Emilie  souhaitait une finition lisse.

Voici comment nous avons procédé...

Lire la suite

25/05/2014

chantier réalisé : première couche de Terre-Chanvre-Chaux-Sable sur une façade en pisé

A la buissonière (Courzieu), on y dort, on y mange, on y chante et de tant en temps on fait un peu de maçonnerie éconologique. Après une double préparation : musicale et maçonnerie, l'équipe de la buissonière nous accueil dans leur bâtisse ancienne et majestueuse.

Un petit résumé de notre chantier de 2 jours (encore un grand merci à Thomas pour cette vidéo) : 


 

Lire la suite

04/05/2014

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère

Encore un bravo à Léa M. pour son article très synthétique qui reprend, de manière très détaillée les diagnostics et les travaux de réparation éconologiques que nous avons mis en place.
Vous trouverez, l'ensemble de son article en pièce jointe.

Capture d’écran 2014-05-04 à 22.04.39.png

Bonne lecture.

SUCCIEU.pdf

01/05/2014

chantier réalisé : fondations cyclopéennes à Grézieu la Varenne (Rhône)

C'est au au sein d'un habitat groupé, à Grézieu la Varenne que Christian souhaite construite son studio de cinéma qui pourrait devenir une maison pour la suite.

Le concept reste inchangé : réussir à construire un habitat éconologique respectant largement la RT 2012 pour un coût de moins de 1000 € le m2. Le tout en utilisant des techniques vernaculaires. Les matériaux utilisés pour ces fondations ont été :

  • de la pierre qui vient du Beaujolais
  • du sable 0/30 extrait des fondations et broyé par l'entreprise de terrassement (....)
  • de la chaux très hydraulique (NHL 5)

Les fondations ont été terminées (arase et coffrage compris) en 6 jours et demi.

Commençons par le début en remerciant l'entreprise Casasola pour leur aide. Le chantier démarre : 

DSC_2671.jpg

 

 

 

Lire la suite

24/04/2014

chantier réalisé : mur de soutènement en pierres sèches

Le mur s'est écroulé. Marie-Anne et Michel, mes chers beaux-parents m'ont demandé de le réparer.

C'est avec Alain, un spécialiste de la pierre des Cévennes que nous nous attelons à ce beau projet.

Voici l'état initial :

IMG_1050.jpg

Et voici la suite de cette belle aventure :

Lire la suite

21/04/2014

chantier réalisé : fondations cyclopéennes en Ardèche

Nicolas, Fanny et leur tribu avaient préparé ce chantier très minutieusement.
il s'agit tout de même de fondations qui accueilleront une maison d'environ 100 m2 !!!

Voici donc la situation de départ :

2014-04-12 09.19.53.jpg

Et voici le reste de l'aventure en images :

 

Lire la suite

08/04/2014

Chantier réalisé : Réparation de murs en pisé à Succieu

Pour ce chantier, l'objectif principal était de réparer plusieurs problèmes liés à un faible entretien d'une magnifique bâtisse en pisé.  Il s'agissait surtout de gérer l'humidité afin d'arrêter les dérèglements dans les murs. Il était temps, car sans interventions, les dégâts auraient pu être conséquents...

Les travaux ont consisté à :

- reprendre  en plusieurs endroits un soubassement.
- boucher des fissures "mortes"
- poser des drains et un chéneau.

2014-04-04 16.40.13.jpg

Nous étions une bonne dizaine pendant 3 jours. Voici donc un petit souvenir de notre aventure :

Lire la suite

26/03/2014

Chantier record réalisé : ouverture de 3 m dans un mur en pisé à Eyzin-Pinet (Isère)

Il est possible (avec modération tout de même) de procéder à une ouverture de 3 m dans un mur en pisé tout en utilisant des linteaux en bois. Ceci étant, je n'irai pas au dessus. Une ouverture de 3 mètres étant déjà conséquente et des linteaux de 4 m en bois "noble" me semblent constituer une limite à ne pas trop dépasser. Les assurances vont d'ailleurs généralement jusqu'à 5 m (ensuite ils imposent du lamellé-collé)

Hugo, Emma et toute leur tribu avait préparé le chantier avec beaucoup de minutie.

Voici la situation de base :

DSC_2538.jpgDSC_2540.jpg

On peut apercevoir les beaux linteaux en châtaignier d'environ 320 kg chacun !!!

 

 

Cliquez sur "lire la suite" pour voir la suite de cette aventure.

Lire la suite

21/03/2014

Après une formation, David créé 2 ouvertures dans son mur en pisé, à Chanoz (Ain)

Encore une prouesse d'un apprenant peu ordinaire. David, s'est lancé dans 2 grandes ouvertures après une formation de 2 jours. Voilà une bâtisse qui aura de beaux linteaux en bois, dont les matériaux seront compatible entre eux.

Petite précision sur la résistance à la compression du pisé. Lorsque l'on procède à une ouverture je constate parfois des jambages en parpaing. Quelle est leur utilité quand on sait qu'un mur porteur en pisé (soit la très grande majorité des murs en pisé) a une résistance d'au moins 2 N/mm2, c'est à dire de 200 T/m2 ?
(source : "construire en terre crue", d'Ulrich Röhlen et Christof Zegert, Ed. LeMoniteur)

Avant l'intervention de David
(lors de la formation, nous avions créé la petite fenêtre en haut, à droite)

image-2.jpeg

Après l'intervention de David

 

image.jpg

Attention quand même !

Ceci étant, David a dépassé la limite maximale, puisqu'il n'est pas conseillé de dépasser 35% de longueur total du mur. Heureusement que son mur trumeau dépasse 1 m de large (il est donc porteur) et que la maison n'a pas un étage supplémentaire (gros danger dans ce cas).