Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2012

Le village se construit... malgré les erreurs humaines...

Tout projet connait parfois des moment tristes. Même si ces derniers sont organisés avec la super association Oïkos et l'équipe d'ActiJeunes de St Germain au Mont d'or. Le tout aidé par le Grand Lyon.

En effet, j'ai beau être très optimistre et chercher une solution à chaque fois qu'un problème se pose, il est quand même "agaçant" de constater une destruction d'un ouvrage en cours.

Notre projet de construction de village avait pourtant bien avancé. Nous en étions à ce stade là :

1462426764.JPG

 

Malheureusement, une semaine plus tard, le tipi est cassé et les pierres descellées. Malgré les protections, voici à quoi il ressemble actuellement :

DSC_0308.jpg

L'idée est donc désormais de solidifier la base et d'essayer de monter la structure puis de l'enduire dans la journée, voire le lendemain. Actuellement la Mairie et l'équipe d'Actijeune cherchent une solution pour protéger les constructions.

Pour l'instant nous nous occupons de fortifier la base des tipis, avec nos vaillants constructeurs.
Voici donc comment nous avons procédé.

Lire la suite

22/04/2012

Une équipe de choc en ouate et chaux-chanvre

Oïkos a organisé avec Coteco, une formation de 2 jours dans la future chambre d'hôte.

L'objectif était de former 12 stagiaires à 2 techniques d'isolation :

1) La ouate de cellulose projetée humide

2) La pose de bloc de chaux-chanvre

Voici la pièce qui va nous servir de lieu de formation :

DSC_0512_copy.jpg

Lire la suite

17/04/2012

Béton de terre pour une isolation phonique

Un nouvel essai de béton de terre composé de terre et d'environ 3% de ciment prompt de chez Vicat (produit naturel qui serait équivalent à une chaux très hydraulique).

L'objectif était de séparer 2 pièces au niveau phonique. J'avais déjà réalisé des briques de béton de terre, puis avait mis des restes de béton cellulaire pour avoir une différence de densité. Cette fois-ci l'objectif était de coffrer pour couler le béton de terre comme on coulerait un béton de ciment. Voici la situation de départ.

DSC_0385_copy.jpg

Lire la suite

01/02/2012

le béton de terre stabilié : l'avenir de la terre

Pour avoir effectué quelques test de béton de terre, je reste persuadé que ce matériau, au sommet de l'éconologie, deviendra dans les années à venir le matériau majoritairement utilisé dans la construction... avec la paille.

En effet, ces deux matériaux se trouvent à nos pieds et sont souvent considérés comme des déchets coûteux à evacuer.

Il me semble que des expériences en laboratoire sont en cours avec l'entreprise Caracole et Craterre

D'autres entreprises se lancent à grande échelle sur ce matériaux comme cematerre qui devrait construire prochainement  un hôpital de pédopsychiatrie à Dieppe (76) et un bâtiment tertiaire qui sera inauguré le 23 février prochain à Gonfreville l’Orcher (76). Lire l'article pour plus d'information sur ce béton trois fois plus isolant qu'un béton de ciment.

09/11/2011

Du béton de terre à l'enduit de finition en terre dans le T2

A mon avis, le béton de terre constitue le futur de la construction en terre dans bien des pays industrialisés. En effet, la mise en oeuvre est en tout point similaire à celle du béton de ciment :

  • Mise en place d'un coffrage
  • coulage
  • séchage
  • décoffrage

Voici par exemple de manière artisanale, les petits blocs de béton de terre fabriqués pour le T2 dans une optique d'isolation phonique.

Concrètement, la situation de départ est la suivante, des blocs de bétons de terre, jointoyés avec un mortier en terre :

DSC_0110_copy.jpg


Ensuite, l'enduit de finition  est appliqué.

Il est composé uniquement de terre et de sable :

DSC_0111_copy.jpg

Il ne reste plus qu'à :

  • nettoyer au vinaigre blanc la poutre et les mini-tomettes rouges.
  • Passer à l'huile de lin/essence de thérébenthine les poutres nettoyées.
  • nettoyer toutes les tomettes puis les passer à l'huile siccativée.
  • Passer un chaulage puis un badigeon sur l'enduit terre/paille/chaux/sable.

03/11/2009

Correction thermique au terre-chaux-sable-liège

Il s'agit d'apporter une correction thermique éconologique mais en ayant comme contrainte d'avoir une faible épaisseur car il s'agit de gérer un mur nord qui fait partie d'une montée d'escalier.

Plutôt que de faire un terre-chaux-paille, nous avons utilisé des plaque de liège de 2 cm (ceci dit, je pense que 4 cm aurait été préférable mais bon on avait déjà les 15 m2 de 2 cm et c'était un compromis entre thermique et esthétique.

La suite en image....

DSC00540.jpg

Lire la suite