Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2017

chantier réalisé : de l'ouverture aux finitions en terre...

Remontons un peu l'histoire. Cela se passe à Essertines en Donzy. Deux maisonnettes se trouvent à moins de 2 m l'une de l'autre. Quelques années plus tard, une jonction est réalisée pour unir nos deux bâtisses. L'idée de Noémi et Rémi est donc de créer un couloir à l'étage, comme cela a été fait au Rdc.

Pour cela, il est nécessaire de créer 2 ouvertures. Chacune avec ses spécificités (sinon, ce n'est pas drôle...)

L'objectif, dans le voyage à travers les matériaux est dans un premier temps de créer au moins une ouverture afin de récupérer de la terre. Puis d'analyser cette terre afin de l'utiliser pour embellir la maison avec une nouvelle peau (mortier terre/sable et terre/chènevotte/sable).

Commençons donc par les ouvertures

 Nous avons implanté l'ouverture et décrouter le ciment (le tamisage serait ainsi facilité).

pisé, ouverture, chape, chaux sable, chantier participatif, Formaterre, accompagnement,

Lire la suite

18/07/2017

chantier réalisé : Une bande de super papas restaure une maison en pisé à Brignais

Au départ, il s'agissait de réparer une simple fissure et d'appliquer en intérieur un lait de chaux. En analysant plus précisément la situation, il a fallu décrouter pour découvrir la hauteur du soubassement.

C'est alors que nous avons constaté que le point haut de la maison n'en disposait pas beaucoup et qu'il serait donc important de décrouter au moins 1 m de cette "chape verticale composée de ciment". Pour des raisons esthético-techniques, nous avons choisi le point haut de la porte d'entrée.

Le chantier a été organisé en 3 mini-nocturnes car la bande de super papas travaillent en journée. Cela nous a permis de décrouter, de combler les gros trous pour rattraper  l'aplat du mur et enfin d'appliquer un mortier de chaux / sable. Voici donc comment s'est déroulé cette dernière étape.

Une fois le mur décrouté, on peut observer le "reformi" qui nous permet de retrouver globalement le niveau du mur.

pisé, mortier, filasse de chanvre, chaux sable, chantier participatif, Formaterre, accompagnement, chantiers participatifs

Lire la suite

06/07/2017

chantier (presque) réalisé : dalle chaux/pouzzolane à Essertine en Donzy

L'objectif général des chantiers à Essertines en Donzy est de transformer un local "dans son jus"  en atelier d'art-thérapie, en utilisant des techniques éconologiques.

Après avoir préparé l'ensemble des réseaux (phase indispensable dans la préparation), nous nous retrouvons un dimanche 2 juillet pour "couler" notre dalle en chaux/pouzzolane de 20 m2 environ.

Note : Un élément que je trouve de plus en plus important est d'avoir d'une part un référentiel périmétrique précis (à l'aide du laser) et d'autre part de disposer d'une barrière thermique de qualité. Celle-ce est composée de plaques de liège de 2 cm (2 épaisseurs croisées permet déjà d'avoir une résistance thermique d'environ de 1) collées perpendiculairement au sol avec un plâtre lent par exemple.
Dans notre cas, le référentiel périmétrique était trop fin et  se gondolait. Nous n'avons pu l'utiliser. Un compromis entre un travail à l'ancienne avec le niveau à bulle couplé avec un laser en croix sera donc mis en place.

Lire la suite

26/06/2017

chantier réalisé : enduit de finition à la chaux à Letra chez Alexis et Emilie

L'aventure à Letra continue. Après la chape/dalle en chaux/liège de 15 cm et les enduits terre / chenevotte / chaux / sable en blouse blanche voici les enduits de finition à la chaux.

Pour commencer, un petit conseil : vérifier bien la granulométrie de vos big-bag lors de la livraison. Ceux qui avaient été livrés n'étaient absolument pas du 0/2. En effet, de nombreux grains auraient pu être jumeaux avec du 0/4... Heureusement que nous nous sommes rendus compte de ce "détail" quelques jours avant le jour J et que super Alexis a pu faire le nécessaire. C'est ainsi qu'il a appris qu'il y avait eu une erreur lors du tamisage....

Bref l'aventure démarre. Cette fois-ci, il s'agit de finition, l'épaisseur sera d'environ 8 mm. Pour avoir une idée précise de l'épaisseur, Alexis coupe des gabarits.

enduit, chaux, pisé, chantier participatif, chantier, chantiers participatifs, Formaterre

Lire la suite

14/06/2017

Quand Croix-Rousse rencontre Chaux-liège

C'est la première fois que j'encadre un chantier participatif en plein centre de Lyon, dans la quartier bien connu de la Croix-Rousse. L'objectif est simple : tasser une chape chaux-liège dans un appartement qui se trouve au 4ème étage (avec ascenseur). La surface de l'appartement est de 52 m2, il est donc prévu de monter, via l'ascenseur environ 4m3 de grains de liège liés à la chaux hydraulique naturelle NHL 5

Que l'aventure commence !!!

                       

La suite en photos et vidéos...

Lire la suite

06/06/2017

Chantier réalisé : béton de chaux, gobetis de chaux et enduit terre / chaux / sable / filasse de chanvre à Vasselin (Isère)

Encadré par Géraldine Sourd, jeune architecte dynamique. Dominique et Brigitte avait préparé leur chantier avec beaucoup de minutie tout en travaillant à plein temps.

Dans un premier temps, nous avons rebouché les trous avec un béton de chaux soupoudré de ciment prompt naturel de chez Vicat afin de raccourcir le temps de prise. Attention un béton est composé d'un liant et de gros agrégats. Dans ce cas le liant est principalement de la chaux et les agrégats sont des cailloux et du sable.

Des trous, il y en avait partout...

pisé, mortier, filasse de chanvre, chaux sable, chantier participatif, Formaterre, accompagnement, ,

Ensuite...

Lire la suite

24/05/2017

Chantier réalisé : accompagnement d'un mur en pisé en fin de vie...

C'est l'histoire d'un mur en pisé qui se trouvait sur une façade Sud et qui avait du mal à assumer les affres du temps. Pour l'aider à retrouver une pseudo-nouvelle-jeunesse, il aurait fallu lui offrir quelques jambes de forces, l'aidant ainsi à tenir, tant bien que mal.

Cette option aurait pu être retenue mais nous avons opté pour une autre solution. Une solution qui laisserait passer la lumière et la chaleur tout en disposant, par la suite, d'une quantité de terre plus que suffisante pour appliquer les enduits à l'intérieur de la petite bâtisse en pisé. Vous l'avez sans doute deviné, le choix de faire tomber ce mur était pris.

Voici Camille et une voisine en train de décrouter le mur en question afin de pouvoir récupérer plus facilement la terre à pisé sans le vieil enduit chaux.

pisé, ouverture, chape, chaux sable, chantier participatif, Formaterre, accompagnement, ,

Et voici notre mur en pisé, après quelques jours d'accompagnement...

pisé, ouverture, chape, chaux sable, chantier participatif, Formaterre, accompagnement, ,

Cliquer sur "lire la suite" pour connaître la suite de notre aventure

Vous trouverez à la fin de l'article la liste des prochains chantiers participatifs

Lire la suite

08/05/2017

chantier réalisé : 3 façades au nouveau visage pour moins de 100 € de matériaux, à St Germain au mont d'or (Rhône)

Marie-Jeanne souhaitait depuis de nombreuses années offrir une nouvelle robe de sa maison. Pour cela, l'objectif était de repeindre les 3 façades accessibles de sa maison. Dans cette optique, un lait de chaux compreant également du ciment (chaulage/badigeon dans notre cas) été choisi. En effet, cela est très rare mais cette fois je n'interviens pas sur une maison en pisé et l'enduit qui va nous servir de support comprend du ciment. 

Ce badigeon à base de chaux (66%) / ciment blanc (33%) est reste toutefois une technique éconologique  puisque d'une part, nous savons exactement ce qu'elle contient et d'autre part il n'y a guère de concurrent sur le marché. En effet, le coût matériau s'est élevé à moins de 100 € pour ces 3 façades, liant, pigment et adjuvant compris !!!

Pour lire la suite et voir les photos... cliquez sur "lire la suite"

Les 2 objectifs principaux de ce chantier étaient : 

  1. Fabriquer de la peinture à l'ocre, poncer le forget puis le peindre.
  2. Appliquer un lait de chaux bâtard (chaux + ciment) sur les 3 façades enduites au ciment avec un lait de chaux-ciment les 3 façades accessibles.

Les matériaux utilisés ont été les suivants :

• Pour la peinture à l'ocre : eau, farine, ocre, huile de lin, sulfate de fer, savon. Vous trouverez la recette et plus de 300 commentaires par ici.

• Pour le chaulage-badigeon les liants utilisés : 1/3 de ciment blanc - 2/3 de chaux hydraulique (NHL 3.5) et de l'eau.

Il s'agit donc d'un lait de chaux "bâtard", c'est à dire comprenant de la chaux et du ciment. En plus, j'ai pris de la chaux hydraulique alors que sur un support 100% chaux, j'aurai pris une chaux aérienne. Pour être tranquille,  j'ai préféré ajouter les adjuvants suivants : méthyle cellulose (rétenteur d'eau. 10 g/ kg de liant), sel d'alun (une grosse poignée par seau pour faciliter la carbonatation de la chaux)

Voici la situation de départ avec Céline, Jules et Jocelyn
en train de fabriquer de la peinture à l'ocre pour le forget.

pisé, peinture écologique, chantier participatif, Formaterre, accompagnement, chantiers participatifs

Lire la suite

04/05/2017

chantier réalisé : Atelier de peintures naturelles chez les Compagnons bâtisseurs

L'atelier s'est donc tenu au 21 rue Pouteau, à Lyon sur les pentes de la Croix-rousse. Cet atelier a eu lieu grâce à l'aide du grand Lyon, de l'association Oïkos et bien sûr des compagnons bâtisseurs.

Comme promis voici donc le document projeté qui comprend :

  1. la recette de la peinture à l'ocre
  2. la peinture à l'huile
  3. la peinture à la caséine pour obtenir une peinture blanche.

pisé, peinture écologique, chantier participatif, Formaterre, accompagnement, chantiers participatifs

CB peintures naturelles - caséine - chaulage.pdf

21/04/2017

Chantier réalisé : chape chaux/sable sur sol chauffant à Amplepuis (Rhône)

Florent et Xaio ont été confronté à une problématique assez complexe. Leur bâtisse en pisé présentant de nombreux cas de figure très particuliers. En effet, ayant mesuré une très forte concentration en radon, ils ont dû isoler le sol avec du verre cellulaire et donc de créer un hérisson ventilée. Ne pouvant agrafer le sol chauffant sur ce matériau, des plaques de liège de 3 cm ont été posées.

L'histoire commence donc avec la pause du verre cellulaire. Voici donc nos deux héros en action.

pisé, chape, chaux sable, chantier participatif, Formaterre, accompagnement, ,

Et voici la suite de l'aventure en photos et vidéo...

Lire la suite