Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2012

Recette de peinture à l'huile éconologique

Cette fois-ci l'objectif était de peindre 2 portes qui allaient être particulièrement sollicitées. J'aurai pu utilliser de la peinture à l'ocre et passer une couche de cire. J'ai préféré expérimenter une nouvelle recette en cherchant un processus qui avait déjà été testé depuis des dizaines, voire centaires d'années. Voici donc une recette de peinture à l'huile éconologique.

Je remercie encore mister caséo pour l'ensemble des conseils qu'il m'a donné pour optimiser la recette.

Dans un premier temps, avec Stéphane, nous avons découpé une vieille porte en deux :

DSC_0475.jpg


Bien sûr l'équerrage était complètement à revoir et nos 2 demis portes étaient extrêmement fragiles. Pour consolider nos deux ouvrants, nous avons vissé-collé un tasseau large d'un côté et un plat métalique de l'autre. Nos deux demi-portes sont donc désormais prêtes à recevoir notre peinture à l'huile :

DSC_0480.jpg

La recette

Cette peinture à l'huile est très simple à fabriquer.
Nous n'avons besoin que de quelques minutes pour la préparer.

L'outillage est les ingrédients sont les suivants :

  • Balance (précision au gramme)
  • fouet
  • récipient d'un demi-litre environ
  • 120 g d'huile de lin
  • 30 g d'essence de térébenthine
  • 20 g de calcaire (blanc de meudon, blanc de Troye, blanc d'Espagne...)
  • 80 g d'ocre rouge (pour une peinture rouge)
  • Quelques gouttes de siccatif (optionnel)
  1. Verser l'ocre et le calcaire dans le récipient.
  2. Mélanger le mélange à sec
  3. Ajouter 60 g d'huile de lin  et les 30 g d'essence de térébenthine.
  4. Mélanger le tout
  5. Compléter en ajoutant à nouveau 60 g d'huile de lin.
  6. Verser quelques gouttes de siccatif.
  7. Mélanger à nouveau
  8. La peinture est prête à être utilisée.

La présence du calcaire est importante. En effet, le calcaire est un alcali (ph 8,8). Il retarde donc les craquelures du au film de linoxyne de l’huile de lin qui s’acidifie avec le temps en rétablissant le ph le plus près de 7 (Ph neutre).

Par contre, j'ai mis la quantité de calcaire un peu au jugé. L'idéal étant d'arriver un ph neutre afin de limiter le plus possible cette acidité et donc l'apparition de craquelures éventuelles, même X années plus tard. Ceci dit, il est bien rare, si l'on tient compte du changement de propriétaires, locataires, d'idées.... qu'une peinture soit conservée plus de 20 ans, voire moins... (selon super Caséo, certains tableaux de grands maîtres mettaient parfois plus d'un an pour sécher... ).

Voici donc la peinture en préparation :

DSC_0570.jpg

Un petit test avant de commencer à peindre :

DSC_0569.jpg

Auparavant, on peut l'observer sur la photo du dessus que j'ai passé le tasseau à l'huile de l'in et à l'essence de térébenthine (avec un peu de siccatif).

Cette peinture est donc très simple à fabriquer. Par contre lors de mon premier test, j'étais très gras (j'avais fait un essai avec 150 g d'huile au lieu de 120g). Le temps de séchage (à l'intérieur de la maison, donc à environ 19°C a été d'environ ... 1 semaine). J'ai passé hier la deuxième couche avec la nouvelle formule et je pense que le temps de séchage sera reduit au moins de moitié. Cela dit, le séchage est long.

Le fait d'ajouter du siccatif rend le séchage plus rapide mais la peinture moins résistante. C'est toujours une histoire de compromis...

Voici donc les portes après la première couche de peinture :

DSC_0572.jpg

Et après la deuxième couche :

DSC_0581.jpg

Le prix

Voyons maintenant le coût de cette peinture au kg. Je prends les prix de Doussilin qui viennent d'ouvir leur boutique en ligne :

  • 480 g d'huile de lin (4,81 € / L soit 2,3 €)
  • 120 g d'essence de térébenthine (13,8 € / L , très chère soit (1,65 €)
  • 80 g de calcaire (blanc de meudon, blanc de Troye, blanc d'Espagne...) (2,83 € le kg soit 0,22 €)
  • 320 g d'ocre rouge (pour une peinture rouge) (5,77 € le kg soit 1,84 €)
  • Quelques gouttes de siccatif (optionnel) 5 centimes 

Soit au total : 6,06 € pour 1 kg de peinture (en payant très chère l'essence de térébenthine et achetant tout au kg. (les produits coûtent bien moins cher par 25 kg (l'ocre passe par exemple de 5,77 € à 1,54 €)

Je ferai ensuite un compte rendu sur la résistance de cette peinture qui devrait être nettement supérieure (sur un support bois), aux frottements, à celle de la peinture à l'ocre.

Le concept de :  Capture d’écran 2013-08-20 à 23.50.33.png

Commentaires

bonjour,

je suis un peu bricoleur du dimanche, je vous remercie pour votre site et commentaires.
j'ai quelques questions de néophyte: ou trouvez vous les différents produits que vous indiquez dans votre "recette".

Merci

Écrit par : simon | 09/02/2013

Répondre à ce commentaire

je voudrais en savoir plus sur les autres applications et /ou les autres recettes : sur un mur enduit par exemple sur du fermacel

Écrit par : vernhes | 07/10/2013

Répondre à ce commentaire

Toutes les techniques à l'ancienne se mettent à chaud (bain marie), ça permet au mélange de mieux rentrer en profondeur dans le bois et de sécher en un tour de main.

Écrit par : Vincent | 16/02/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai remplacé l'essence de térébenthine par de l'essence d'agrume. J'ai trouvé la peinture un peu trop liquide. J'essayerai de diminuer la dose la prochaine fois.
Sinon Nikel, merci bien pour la recette.

Écrit par : Pripri | 31/05/2014

Répondre à ce commentaire

Avec plaisir.
Au plaisir d'en publier d'autres ;-)

Thierry

Écrit par : Thierry Baruch | 01/06/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

cette recette convient elle pour la peinture de boiseries extérieures ?

La methode de preparation se fait elle en chauffant le mélange (comme la peinture à l'ocre) ?

Selon vous, la peinture à l'ocre est elle vraiment efficace et durable ? J'ai tenté de lire tous les echanges concernznt cette fameuse recette mais....c'est très long et finalement je ne suis pas parvenue à en tirer les conclusions. Ça m'a embrouillée, d'autant qu'il y a certains échanges très techniques. Merci de vos réponses. Cordialement. Joëlle

Écrit par : lambert | 10/06/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

cette recette convient elle pour la peinture de boiseries extérieures ?

La methode de preparation se fait elle en chauffant le mélange (comme la peinture à l'ocre) ?

Selon vous, la peinture à l'ocre est elle vraiment efficace et durable ? J'ai tenté de lire tous les echanges concernznt cette fameuse recette mais....c'est très long et finalement je ne suis pas parvenue à en tirer les conclusions. Ça m'a embrouillée, d'autant qu'il y a certains échanges très techniques. Merci de vos réponses. Cordialement. Joëlle

Écrit par : lambert | 10/06/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.